Coopération entre les cantons le long des cours d’eau

De leur source à leur embouchure (ou leur sortie du territoire suisse), les grands cours d’eau tels que le Rhin, le Rhône, l’Aar, la Reuss, la Linth, la Thur ou la Birse traversent plusieurs cantons. Différentes formes de coopération intercantonale dans le domaine de l’eau sont ainsi apparues dont certaines, comme la correction des eaux du Jura, remontent aux débuts de l’Etat fédéral suisse.

La planification des eaux de la Birse est un autre exemple de coopération intercantonale. Le bassin versant de cette rivière longue de 75 kilomètres s’étend sur les cantons de Berne, du Jura, de Soleure, de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville. Près de 170 000 personnes vivent sur ce territoire, réparties dans 90 villes et villages. Le projet de planification a révélé qu’outre la qualité de l’eau potable et la protection contre les crues, la revitalisation de la Birse constituait un enjeu important. La restauration de l’état naturel des paysages et des zones alluviales autour des cours d’eau permet en effet de créer des habitats adaptés pour la réintroduction d’espèces qui faisaient autrefois partie de la faune indigène. Dans le même temps, le projet visait à améliorer l’évacuation des eaux urbaines et le traitement des eaux usées afin de lutter contre l’apport de nutriments et la pollution par les métaux lourds et les substances organiques.

Depuis 2010, la Commission intercantonale de la Birse pour une gestion intégrée par bassin versant (GIB) est chargée de coordonner la mise en œuvre de l’ensemble des mesures et de rechercher des solutions communes pour répondre aux nouvelles problématiques de protection des eaux, de prévention des crues et d’utilisation de l’eau.
Informations sur la Birse

Autres exemples